FAQ

Question : Qui peut devenir parrain ou devenir marraine ?

Réponse : Tout adulte qui souhaite s’investir bénévolement dans une relation individuelle avec un enfant (en accord avec ses parents ou ses représentants légaux) ou un jeune majeur. Sa candidature est appréciée par la commission de parrainage après information, entretiens, réflexion…

Q : Qui peut être parrainé ?

R : Les enfants ou adolescents, en accord avec leurs parents ; mais aussi les jeunes majeurs.

Chaque candidature est appréciée par la commission de parrainage après information, entretiens, réflexion…

Q : Le parrainage est-il prévu, autorisé par la loi ?

R : Le parrainage de proximité s’inscrit dans le soutien à la fonction parentale.Une charte nationale du parrainage d’enfants a été signée par les Ministères de la Famille et de la Justice en 2005.

Il figure sur le site reforme-enfance.fr (fiche action validée en avril 2009).Il apparaît dans le « guide pratique protection de l’enfance » : « prévention en faveur de l’enfant et de l’adolescent » – annexe 8 soutien à la parentalité.

Q : Fait-il concurrence aux professionnels de la protection de l’enfance ?

R : Non, il ne se situe pas sur le même plan mais peut s’inscrire, le cas échéant, en complémentarité de leur action. Il est reconnu comme un des éléments du soutien aux familles. Il permet à des enfants de s’ouvrir vers d’autres adultes, d’autres habitudes, d’autres lieux, d’autres savoir-faire, dans le respect des choix de leurs parents ou de ceux qui sont responsables d’eux et ainsi de se construire plus solidement. Il participe ainsi très largement à ce que l’on peut entendre par « prévention ».

Q : Combien de temps faut-il pour avoir un parrainage ?

R : Le délai est variable ; l’association prend le temps de rencontrer les demandeurs et prend en compte la proximité géographique, les attentes et les disponibilités de chacun.

Q : Pourquoi faire appel à une association ?

R : Parce qu’une relation de confiance ne peut s’improviser, l’association prend le temps d’informer, de comprendre, d’apprécier la demande des parents, des enfants, des jeunes, des parrains. Elle organise la mise en relation et formalise, le moment venu, le parrainage. Elle assure un accompagnement au moyen de contacts réguliers et personnalisés ; elle est disponible tout au long du parrainage. L’association respecte la Charte nationale du Parrainage.

Q : Y a-t-il des obstacles ?

R : Oui, comme dans toute relation humaine dans laquelle on s’implique. Le parrainage est une démarche volontaire et concertée. L’association accompagne les différents acteurs du parrainage, les invite à partager leurs interrogations, afin de rechercher avec eux un nouvel éclairage et d’inventer de nouvelles réponses.

Q : Quelle différence avec la famille d’accueil ?

R : La famille d’accueil exerce un métier pour lequel elle est rémunérée par un employeur. Le parrainage repose sur le bénévolat : il s’agit d’un engagement volontaire personnel et réciproque.

Q : Le parrainage recrée-t-il du lien social ?

R : Oui, bien sûr. Ce lien entre parent, parrain, enfant et association s’inscrit dans un réseau relationnel plus vaste d’expériences et de relations intergénérationnelles. Tous deviennent acteurs au sein de l’association, ce qui peut leur ouvrir d’autres horizons.