Notre histoire

depuis 1996

L’association « Comité de Parrainage 17 » a vu le jour en 1996, sous l’impulsion de quelques bénévoles.

Conçu à l’origine pour permettre à un enfant de se construire avec des repères familiaux lorsqu’ils en était privé, le parrainage de proximité bénéficiait surtout à des enfants accompagnés par l’Aide Sociale à l’Enfance. Il s’est très vite élargi à l’ensemble des enfants.

Depuis sa création, Parrainage 17 s’est adaptée aux nouveaux besoins de la société (familles monoparentales, éloignement géographique des familles, etc)

En juin 2013, après 17 ans d’existence, l’association a rajeuni son image : nouveau nom, nouveau logo, nouveaux supports de communication. La même année, elle rejoint le Réseau France Parrainages.

En février 2020, le siège social est transféré à la Maison des associations de Lafond.

Quelques chiffres

  • Plus de 130 parrainages de proximité ont été mis en place pour des enfants ou des jeunes en Charente-Maritime. 
  • Soit 520 bénéficiaires directs (filleuls, parents, parrains/marraines). 
  •  Près de 100 foyers adhérents

2021 en bref ...

0
Parrainages en cours
0
Filleuls validés
0
Filleuls en entretien
0
Parrains/Marraines validés
0
Parrains/Marraines en entretien

le parrainage dans l'histoire

Il apparait en France pendant la seconde Guerre Mondiale afin d’accueillir et protéger des enfants juifs menacés d’arrestation. Ces actions se poursuivent après la guerre, comme alternative au placement en familles d’accueil ou en foyers d’enfants orphelins. 

En 1978, une circulaire signée par Simone Veil (ministre de la Santé et de la Famille) insiste sur l’intérêt du recours au parrainage pour les enfants qui relèvent de l’ASE, en particulier pour ceux placés en établissements : « Mon attention est constamment appelée sur la solitude affective, voire quelque fois la détressedes enfants de l’Aide Sociale à l’enfance placés en établissement. […] Si beaucoup d’entre eux ont conservé des liens et des relations avec leur famille ou bénéficient d’un placement familial complémentaire pour les sorties ou les vacances, d’autres, en revanche, n’ont jamais l’occasion de connaître une vie familiale. […] Il faut donc trouver une formule pour remédier à leur situation […] Or, vos services, tout comme l’administration centrale, sont souvent sollicités par des personnes qui voudraient faire quelque chose pour les enfants. Il y a là, à travers des demandes maladroites et souvent mal informées, beaucoup de disponibilités qu’il serait regrettable de décourager alors que des besoins existent chez beaucoup d’enfants ». Suite à cette circulaire, l’association Un enfant Une famille est créée pour promouvoir le parrainage de ces enfants. Dans le même temps, des familles isolées arrivent en France. 

L’opération « Parrainer un France » est lancée en octobre 1989. En lien avec Enfance & famille d’adoption, et avec l’appui théorique et logistique d’Un enfant Une famille, un certains nombre d’associations et/ou de comités de parrainage voient le jour en France

A partir de 1990, le parrainage s’ouvre aux enfants qui vivent dans leur famille, sur l’initiative de Catherine Enjolet, qui publie plusieurs ouvrages sur ce qu’elle appelle une « adoption affective »

En juin 2005, la Charte Nationale du parrainage est publiée au Journal officiel. En même temps est créée une association dont le but est de regrouper tous les acteurs du parrainage de proximité, pour mieux faire entendre leur projet et en diversifier les approches : ce sera l’UNAPP, Union nationale des associations de parrainage de proximité, qui deviendra en 2012, l’Union nationale des acteurs de parrainage de proximité. 

Dans le respect de la charte commune, chaque association s’adapte au contexte local et exerce sa marge de liberté. Toutes ces associations fonctionnent dans le respect de la laïcité, sans poser de condition pour ou contre une pratique religieuse.*

*Informations publiés sur « Des alternatives à l’adoption – Pour les enfants délaissés ou en danger » de Cécile DELANNOY et Marie-Laure BOUET-SIMON