Les témoignages

 

Extraits du Livret « côté parents / côté parrains » :

“Ce que je cherchais pour Mathis et moi, c’est du bien-être, pas d’histoire, pas de problème, j’avais envie que Mathis ait un papy et une mamie comme j’en avais eus. Je suis heureuse d’avoir fait ce choix de parrainage, car pour Mathis, c’est du bonheur à chaque fois qu’il voit ses parrains. Je le vois grandir et s’épanouir, et puis trouver son équilibre grâce à cette relation rassurante et joyeuse.”

Andrée, maman de Mathis

 

“Le parrainage c’est une manière de vivre, de créer une société solidaire à l’intérieur de notre foyer. On le vit au quotidien, c’est du concret que l’on partage ensemble. Le parrainage n’est pas à sens unique, on apprend beaucoup. C’est une ouverture pour tout le monde et la transmission d’un patrimoine culturel et affectif. On a acquis de l’expérience et on construit avec le temps.”

Jean-Pierre, parrain de Rachid

 

“Ce n’est pas facile de confier son enfant à des personnes que l’on ne connait pas, pas facile de faire confiance, mais j’ai fait le premier pas et les personnes de l’association étaient là pour nous accompagner, et faire en sorte que tout se passe bien. Et puis on a peur du jugement des autres, d’être un mauvais parent, mais c’est tout le contraire car à travers le parrainage on offre à son enfant la possibilité de découvrir et vivre d’autres choses, d’autres rencontres au delà de soi. Alors avec le temps et la volonté, les difficultés se dépassent et cela vaut vraiment le coup pour l’enfant. Aujourd’hui ça fait quatre ans, Quentin grandit très bien et sa marraine et son parrain sont pour moi des amis et des personnes sur lesquels je peux vraiment compter.”

Stéphane, papa de Quentin

“Nous n’avions pas de petits-enfants, nous avions du temps libre et plein d’amour à donner, avec l’envie de participer à l’éducation et à l’épanouissement d’un enfant. De lui faire partager un savoir aussi. Quand Juliette vient nous voir, c’est un rayon de soleil dans la maison. Ce qui est motivant c’est d’accompagner un enfant dans sa vie. C’est faire avec elle et pour elle. Dans son évolution d’enfant, nous sommes un complément à sa maman, à sa grande sœur, à son oncle. Nous ne prenons la place de personne. Nous acceptons toutes les différences qui nous font et qui nous rendent complémentaires les uns des autres. Pour Juliette nous comptons maintenant beaucoup dans sa vie. Nous le voyons par les témoignages d’amour qu’elle nous apporte. »

Henriette et Georges, parrains de Juliette